SFEP



Accueil

Liste des experts

Présentation du SFEP

Actualités

Bibliothèque

Publications des membres

Actes des colloques




Chercher un expert
nom
1, rue Rossini
75009 Paris
Tél : 33 (0)1 40 22 91 14
Fax : 33 (0)1 40 22 91 34


Secrétariat ouvert :
lundi au vendredi
9h00-12h30 et 14h-18h.












Publications

La CEDEA (Confédération Européenne des Experts d’Art) créée en 1988, regroupe les quatre principaux syndicats français d’experts – La Chambre Nationale des Experts Spécialisés (CNES), La Compagnie Nationale des Experts Spécialisés (CNE), le Syndicat Français des Experts Professionnels (SFEP), la compagnie d’expertise en antiquités et objets d’art (CEA) – ainsi que la Chambre Belge des Experts en Œuvres d’Art.
Elle a souhaité, à travers ces colloques, s’adresser à un large public, tant d’amateurs, de collectionneurs que de professionnels, dans une logique d’ouverture, de transparence et de compétence.

Les actes du colloque "Art : Et si on parlait d’ARgenT" en janvier 2011 à Drouot-Montaigne viennent de paraître :

Au prix de :

10 € en vente au SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris
ou
10 € + 3,40 € de frais de port, soit : 13,40 € par envoi postal sur simple demande en adressant un chèque au : SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris, libellé à l’ordre de la CEDEA.

Sommaire :
Table ronde n°1 : Valeur de l’œuvre d’art et acteurs du marché
Table ronde n°2 : Quels outils pour évaluer ?
Table ronde n°3 : Le marché : évolutions et changements
Table ronde n°4 : Art et patrimoine

Avant-propos :
En d’autres termes : « Comment évaluer une œuvre d’art ? »

Cet événement est la suite logique des trois précédents colloques disponibles également ci-dessous.

L’évaluation d’une œuvre d’art reste pour beaucoup un sujet tabou, et pourtant aujourd’hui, il n’est pas possible d’ignorer l’aspect financier, car les enjeux sont devenus très importants. Cette évaluation faite par les experts est la préoccupation de la plupart des acteurs du marché de l’art car c’est elle qui incitera ou non, les collectionneurs et les marchands, à se porter acquéreurs d’une œuvre. Les maisons de ventes publiques sont elles aussi demandeuses de la prisée des experts.
Plusieurs tables rondes ont donc rassemblé des acteurs significatifs du marché de l’art, ainsi que des conservateurs de musée, des collectionneurs, des galeristes, des avocats, des journalistes spécialisés, des marchands et bien sûr des experts qui ont témoigné de leur expérience, afin d’expliquer ce que représente à leur yeux la valeur d’une œuvre d’art et quelles sont les différentes façons d’évaluer un objet. L’évolution des nouveaux marchés et leurs dérives, le rôle des collectionneurs, l’aspect patrimonial furent autant de sujets qui ont fait l’objet de réflexions enrichissantes.

colloque

Les actes des colloques « Le Vrai et le Faux », en janvier 2006, et « La beauté réparée », en janvier 2008, sont disponibles:

Au prix de :
12 € en vente au SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris
ou
12 € + 4,40 € de frais de port, soit : 16,40 € par envoi postal sur simple demande en adressant un chèque au : SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris, libellé à l’ordre de la CEDEA.

Le premier colloque « LE VRAI ET LE FAUX » en janvier 2006, se déroulait en deux parties :

  1. La première journée était consacrée aux critères de l’authenticité dans des domaines variés comme les tableaux anciens, les arts primitifs, les céramiques, l’art asiatique, l’argenterie, les instruments de musique ;
  2. La seconde journée était axée sur les tirages, les éditions et les contrefaçons, dans des spécialités comme la photographie, les bronzes, les estampes…

 

Chacun de ces thèmes a fait l’objet d’une intervention d’un expert ou d’un juriste qui a mis en valeur, en s’appuyant sur des exemples concrets, les critères spécifiques à son domaine d’activité, et a tenté de répondre dans chaque spécialité, à la question que chacun se pose :

Comment reconnaître le vrai du faux ?

Le deuxième colloque « LA BEAUTÉ RÉPARÉE » en janvier 2008 en deux parties également :

  1. La première journée était consacrée à « L’image brisée » ou les conséquences des altérations, restaurations et dénaturations pour l’authenticité des objets d’art dans le domaine de la peinture ancienne, moderne et contemporaine, de la céramique, des autographes et manuscrits, de la bibliophilie ;
  2. La seconde journée était dédiée à « La renaissance de l’objet » ou comment les transformations apportées à certaines œuvres d’art peuvent contribuer à en modifier la valeur dans des spécialités comme l’art islamique, l’archéologie, l’art africain, les armes, les voitures de collection, le mobilier, l’Extrême-Orient, ainsi que dans le cas particulier des grès japonais.
colloque
Les actes du colloque "Marché de l'art, l'Expert dans tous ses états" octobre 2004 à Paris-Dauphine sont disponibles :

Au prix de :

10 € en vente au SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris
ou
10 € + 3,40 € de frais de port, soit : 13,40 € par envoi postal sur simple demande en adressant un chèque au : SFEP, 1 rue Rossini 75009 Paris, libellé à l’ordre du SFEP.

Sommaire :
Table ronde n°1 : Qu'est-ce qu'un expert ?
Table ronde n°2 : L'expertise est-elle une science ?
Table ronde n°3 : L'expert est-il responsable ?
Table ronde n°4 : Vers un statut de l'Expert ?

Avant-propos :
Un colloque pour dresser l'état des lieux d'une profession : expert en oeuvres d'art et objets de collection, pour comprendre cette particularité française, pour redéfinir une appellation parfois galvaudée et envisager les perspectives d'avenir.
La comparaison avec la situation aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Italie et en Suisse démontre que la responsabilité caractérise l'activité d'expert en France, pour le consommateur autant de garanties dont la charge ne cesse de croître pour le professionnel.
Le cadre de la mission et la présence de pseudo-experts justifient la recherche d'une reconnaissance de ce titre non protégé, un métier mieux connu au travers des premières statistiques publiées à l'occasion de ces actes.
;cedea